elegie.blog4ever.com

Elégie... envol de libellules

Musée de nos ancêtres.

Des pieds et des mains. Nul n’est besoin…

Qu’un seul souffle, qu’un seul soupir…

La brise intergalactique du haut du mirador

Des âmes volatiles vêtues de nébuleuses.

 

Pianotent les comètes, sur danse du silence ;

Des explosions dans la clameur de l’innocence…

Lunes des Dieux jouent sur d’invisibles fils de soie

Théâtre musicale berce l’histoire de tristesse…

 

Un caractère de déesse vénusienne siffle au corbeau

Le secret de l’espace-temps dans les trous de vers.

Dans un trou noir, l’oiseau disparaît pour renaître

Tel un phœnix naissant de puits de candeur…

 

Pluies d’astéroïdes ? Que nenni ! Juste les larmes

De la Grande Dame des Galaxies .nappé d’un nuage

Aux multitudes fileuses filantes de glace et de poussière

Embaumant les secrets de ces perles d’énergies…

 

La beauté de l’Univers commence…

… quand nos yeux se lèvent vers la tapisserie :

Musée de nos ancêtres.

 

 

 

 

 


Texte : Tous droits réservés - 2014 - Lauriane Lopès


09/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 68 autres membres